Communiqué: Libérez immédiatement Hicham Mansouri. Pour la liberté de la presse au Maroc

L’ASDHOM condamne avec rigueur  l’arrestation puis la détention de M. Hicham Mansouri, chargé de projets à l’Association marocaine pour le journalisme d’investigation (AMJI).

Le 17 mars 2015, une dizaine de policiers en civile ont forcé la porte d’entrée de la résidence de M. Mansouri à Rabat. Aucun mandat d’arrêt n’a été présenté au moment de l’arrestation. M. Mansouri a été passé à tabac, déshabillé puis arrêté avant d’être placé en détention dans un poste de police de la ville.

Hicham Mansouri fait l’objet d’un harcèlement judiciaire : il n’a pas pu accéder à son avocat pendant les premières vingt-quatre heures de sa détention. Il a été présenté au procureur le 18 mars à la mi-journée. Le procès de M. Mansouri a été reporté au 30 mars 2015 devant le Tribunal de première instance de Rabat.

Nous condamnons l’agression, l’arrestation et la détention de M. Mansouri, qui semblent être en lien avec  ses activités de défense des droits humains. Son organisation AMJI, promeut la liberté d’expression et le droit à l’information, encourage le journalisme d’investigation et œuvre pour la protection des journalistes.

Nous appelons les autorités marocaines à relâcher immédiatement et sans conditions M. Mansouri.

Le Bureau Exécutif de l’ASDHOM

Paris, le 30 mars 2015


asdhom